Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Création d entreprise ... Idée 1, style blablacar

Posté par: Mbourou pain| Mardi 05 janvier, 2016 08:01  | Consulté 629 fois  |  0 Réactions  |   

Dans le même style que blabla car

L’idée : De plus en plus de sénégalais ont une voiture et dans le même temps, la population croit. Ce qui explique le développement des clandos et des autres transports en communs. Les cars rapides et ndiaga ndiaye vont disparaitre dans les années à venir de Dakar.

Le concept : Au Sénégal comme dans de nombreux pays nous sommes à l’heure de la ponctualité (laisse-moi rire… mais on va y venir). Donc l’idée est la suivante : proposer un site qui met en relation les conducteurs et les voyageurs …. Par exemple j’habite à Sacré coeur et je vais travailler en ville tous les jours en voiture. Combien de personnes vont travailler en ville et prennent le bus, le ndiaga ndiaye ou le car rapide. L’idée c’est de mettre en relation ces deux personnes. Le voyageur ne nous paie rien mais le chauffeur peut nous reverser 15% (ou 10% sur des longs trajets) de ce qu’il a encaissé. Le retour c’est exactement pareil, le chauffeur peut juste indiquer son lieu de départ et l’heure à laquelle il va partir. Une fois le quadrillage de Dakar, le modèle peut s’exporter dans les autres régions et pourquoi pas dans pays de la sous-région.

Le modèle : C’est facile de quadriller le Sénégal et ça permet aussi de réduire les frais de péage de l’autoroute. Pas que pour les voyageurs, ceux qui ont de la marchandise à livrer peuvent aussi se connecter au site ….etc. On peut aussi voir des modèles de paiement pokus adéquats….

Un logiciel pour tous ceux qui ont un smartphone, un ordinateur ou une tablette.

Comment rendre le modèle efficace : Les avis des utilisateurs qui notent le chauffeur sur sa ponctualité. Ils peuvent aussi faire de petites remarques sur l’ambiance dans sa voiture etc… Le chauffeur qui ne paie pas voit son compte bloqué. Possibilité de retrouver l’adresse IP pour ne plus l’autoriser à créer un compte. Comme le sénégalais fait tout à la dernière minute, on doit pouvoir faire une annonce jusqu’à 30 mn avant le départ et essayer d’arriver à 10mn voir 5mn avant le départ.

Comment payer : A chaque trajet est affecté un numéro. Le chauffeur peut envoyer son texto de règlement précédé de #numéro#30f seddo etc …. Ou un autre moyen.

Le formulaire : Photo si possible, âge,  la marque du véhicule, s’il est fumeur, s’il met de la musique, coran, khassaïde, chorale ou rien. Il doit indiquer aussi indiquer si le départ est « pile à l’heure » ou « marge de cinq minute, dix ou quinze minutes, 1H, ½ journée pour les longs trajets », s’il autorise des bagages ou pas, etc…

Fonctionnalités du site : Possibilité de faire un tri selon que le conducteur est un homme, une femme, a une photo ou pas…. Pour la sécurité des voyageurs, on doit vérifier que le numéro de téléphone du conducteur marche, son email aussi…  

Enfin : Comme la plupart des projets sur internet on sait au début comment ça fonctionne mais on ne sait jamais sur quoi ça va déboucher… et dans le futur, adapter le contenu par rapport aux réels besoins…. Aussi il faut savoir que tout ce qui marche au Sénégal doit être exportable en Côte d’ivoire, au Cameroun, au Congo…

Dans le même style que blabla car

L’idée : De plus en plus de sénégalais ont une voiture et dans le même temps, la population croit. Ce qui explique le développement des clandos et des autres transports en communs. Les cars rapides et ndiaga ndiaye vont disparaitre dans les années à venir de Dakar.

Le concept : Au Sénégal comme dans de nombreux pays nous sommes à l’heure de la ponctualité (laisse-moi rire… mais on va y venir). Donc l’idée est la suivante : proposer un site qui met en relation les conducteurs et les voyageurs …. Par exemple j’habite à Sacré coeur et je vais travailler en ville tous les jours en voiture. Combien de personnes vont travailler en ville et prennent le bus, le ndiaga ndiaye ou le car rapide. L’idée c’est de mettre en relation ces deux personnes. Le voyageur ne nous paie rien mais le chauffeur peut nous reverser 15% (ou 10% sur des longs trajets) de ce qu’il a encaissé. Le retour c’est exactement pareil, le chauffeur peut juste indiquer son lieu de départ et l’heure à laquelle il va partir. Une fois le quadrillage de Dakar, le modèle peut s’exporter dans les autres régions et pourquoi pas dans pays de la sous-région.

Le modèle : C’est facile de quadriller le Sénégal et ça permet aussi de réduire les frais de péage de l’autoroute. Pas que pour les voyageurs, ceux qui ont de la marchandise à livrer peuvent aussi se connecter au site ….etc. On peut aussi voir des modèles de paiement pokus adéquats….

Un logiciel pour tous ceux qui ont un smartphone, un ordinateur ou une tablette.

Comment rendre le modèle efficace : Les avis des utilisateurs qui notent le chauffeur sur sa ponctualité. Ils peuvent aussi faire de petites remarques sur l’ambiance dans sa voiture etc… Le chauffeur qui ne paie pas voit son compte bloqué. Possibilité de retrouver l’adresse IP pour ne plus l’autoriser à créer un compte. Comme le sénégalais fait tout à la dernière minute, on doit pouvoir faire une annonce jusqu’à 30 mn avant le départ et essayer d’arriver à 10mn voir 5mn avant le départ.

Comment payer : A chaque trajet est affecté un numéro. Le chauffeur peut envoyer son texto de règlement précédé de #numéro#30f seddo etc …. Ou un autre moyen.

Le formulaire : Photo si possible, âge,  la marque du véhicule, s’il est fumeur, s’il met de la musique, coran, khassaïde, chorale ou rien. Il doit indiquer aussi indiquer si le départ est « pile à l’heure » ou « marge de cinq minute, dix ou quinze minutes, 1H, ½ journée pour les longs trajets », s’il autorise des bagages ou pas, etc…

Fonctionnalités du site : Possibilité de faire un tri selon que le conducteur est un homme, une femme, a une photo ou pas…. Pour la sécurité des voyageurs, on doit vérifier que le numéro de téléphone du conducteur marche, son email aussi…  

Enfin : Comme la plupart des projets sur internet on sait au début comment ça fonctionne mais on ne sait jamais sur quoi ça va déboucher… et dans le futur, adapter le contenu par rapport aux réels besoins…. Aussi il faut savoir que tout ce qui marche au Sénégal doit être exportable en Côte d’ivoire, au Cameroun, au Congo…

 L'auteur  mbourou pain
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
mbourou pain
Blog crée le 08/12/2012 Visité 213928 fois 43 Articles 9393 Commentaires 3 Abonnés

Posts recents
SDE - SONES ... Le dessous des cartes
Serie 2 - Apprendre à se faire peur - Ces géants d\'internet
Serie - Les Doméros : Episode 1 l\'IPRES
10 000 Questions ?
Création d\ entreprise ... Idée 1, style blablacar
Commentaires recents
Les plus populaires
La lutte : comment en faire un secteur performant de notre économie
Des incompétents à la tête de nos conseils d'administration
Cancer du sein : Et si on parlait de la véritable cause : Les méthodes contraceptives
Ecobank où un nouvel « Air Afrique » : Crash d’une banque annoncé.
Le pétrole Sénégalais, et si on en parlait.....