Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Les banques africaines : l'heure de la régulation...

Posté par: Mbourou pain| Mardi 21 octobre, 2014 09:28  | Consulté 838 fois  |  0 Réactions  |   

Les banques africaines : l'heure de la régulation... avant qu'i ne soit trop tard.

 

Moins de 10% de taux de bancarisation en Afrique, le secteur bancaire est l’un des plus dynamiques du continent… car c’est un Secteur à TRES FORT POTENTIEL, c’est pareil pour internet (M. Dangote diminuer vos investissements de rente et investissez aussi dans des secteurs innovants et d’avenir que sont internet, la téléphonie et…. La banque)

 

Pour preuve l’arrivée depuis peu sur le continent des banques comme Hsbc, le rachat de 25% du capital d’Ecobank par Qatar National Bank (QNB)…

 

Surtout avec des affirmations du genre : « La banque suisse UBS considère l’Afrique subsaharienne comme une région «d’importance stratégique»  

 

Au Sénégal avec le secteur des assurances et des télécommunications, le secteur bancaire est celui qui n’a pas bénéficié (je pense, à vérifier) de la réduction de l’impôt sur les sociétés à 25%.

 

Le potentiel est énorme, c’est le seul continent (même l’Amérique du Sud ne fait pas mieux) ou presque plus de 70% de la population n’a pas de compte bancaire et quoi de plus facile pour obliger les personnes à ouvrir un compte bancaire :

-         Bourses sociales payées par virement bancaire,

-         Retraite par virement bancaire, bourses des étudiants par virements bancaires,

-         Rendre obligatoire l’ouverture d’un compte bancaire pour les boutiquiers…

-         Rendre obligatoire l’ouverture d’un compte bancaire pour tous ceux qui bénéficient des plans liés à l’agriculture

-         Etc….

C’est facile de booster le secteur, c’est facile de contraindre les populations à ouvrir un compte et ce sera vers quoi on va tendre ….

 

Les banques sont nombreuses et leur nombre ne fait qu’augmenter et elles vont phagocyter  et celles qui vont demeurer seront tellement puissantes et placeront quelques-uns de leurs anciens salariés à des postes de hautes responsabilité et il sera difficile alors de prendre de véritables mesures à leur encontre

 

Les banques ont un « GRAND » DEVOIR SOCIAL vis-à-vis des populations africaines et c’est aux dirigeants de les pousser à financer l’activité économique et en ce sens, les autorités devraient commencer à agir : Contraindre les banques commerciales à orienter au moins 20% de leurs fonds  aux PME à des taux préférentiels, je parle bien du taux final du service de l’emprunt (avec les frais de dossiers, l’assurance et autres conneries du genre qui sont facturées) à 8 %.

 

Sur les modalités de sélection des PME plusieurs choix sont possibles :

-         Faire un tri par des commissions (de 3 ou 4 personnes)

-         Faire valider les projets par des cabinets d’expertise comptable, de consultants etc…

 

En contrepartie, l’Etat peut accorder à ces banques des exonérations fiscales plafonnées à la différence entre le taux réel que ces banques pratiquaient l’année précédente et le taux actuel… Et l’Etat devra garantir les prêts accordés …

 

Au final les banques n’auront rien à perdre, leurs prêts sont garantis par l’Etat et le manque à gagner avec le plafonnement des taux d’intérêts est compensé par les exonérations fiscales et en plus elle agrandissent leurs clientèles « potentielles » car lorsque les entreprises sont financées, elles augmentent leur capacité de production et recrutent du personnel qui se tournera vers les banques lorsqu’ils vont ouvrir leurs comptes bancaires. Les banques peuvent même suggérer que les salariés d’une entreprise financée domicilient leur salaire dans cette même banque. ..

 

L’Etat ne perdra pas grand-chose dans la mesure où ce qu’il peut éventuellement perdre en garantissant les prêts de clients défaillants et ce qu’il perd dans les exonérations fiscales accordées, il le récupère sur :

-         Les impôts diverses (IS, Taxes foncière, Taxes sur les véhicules …etc) des PME qui vont se créer et sur celles qui vont se développer avec l’accroissement de leur capacité de financement

-         Les Taxes sur les salaires des emplois créés par le financement

-         La TVA car plus de salariés c’est plus de consommateurs et plus de consommateurs, c’est plus de TVA.

 

Mais pour cela je sais qu’il faut une sacrée dose de courage car les banques font plus que du lobbing (de la corruption compilée à du trafic d’influence), elles font et défont des gouvernements surtout depuis que pratiquement tous les pays africains sont dans la mouvance « EMERGENCE »… Eurobonds et autres naghamtanbonds.

 

Tout ce que j'écris n'engage que moi..... bien évidement au moment où je l'écris....

Sue ce Sapapaya

 L'auteur  mbourou pain
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
mbourou pain
Blog crée le 08/12/2012 Visité 215072 fois 43 Articles 9841 Commentaires 3 Abonnés

Posts recents
SDE - SONES ... Le dessous des cartes
Serie 2 - Apprendre à se faire peur - Ces géants d\'internet
Serie - Les Doméros : Episode 1 l\'IPRES
10 000 Questions ?
Création d\ entreprise ... Idée 1, style blablacar
Commentaires recents
Les plus populaires
La lutte : comment en faire un secteur performant de notre économie
Des incompétents à la tête de nos conseils d'administration
Cancer du sein : Et si on parlait de la véritable cause : Les méthodes contraceptives
Ecobank où un nouvel « Air Afrique » : Crash d’une banque annoncé.
Le pétrole Sénégalais, et si on en parlait.....